- Livraison GRATUITE pour tous nos produits sans minimum d'achat -

L’arbre de vie dans la civilisation et la culture Maya

L’arbre de vie dans la civilisation et la culture Maya

L’arbre de vie est un motif à la dimension et à la signification mystique apparu en Europe mais ayant des équivalents ou des figures semblables tout autour du monde. Aujourd’hui, attardons-nous sur la place de ce motif dans la culture et la civilisation Maya et profitons-en pour définir ce peuple et ces croyances si particulières et intrigantes. On étudiera aussi les représentations et les interprétations de ce symbole mystérieux. Nous finirons par une conclusion.

Autrement dit, l’article est organisé comme cela :

  • L'origine du peuple Maya
  • Les croyances au sein de cette culture
  • Différents arbres dans la civilisation Maya
  • La représentation de l’arbre de vie pour les Mayas
  • La signification attribuée à ce symbole
  • Conclusion sur l’arbre de vie à cette époque

 

Le peuple Maya et leur origine

Temple maya

La civilisation Maya est un peuple assez ancien, plus précisément, ce peuple a surtout existé entre -2600 et 1520 après J-C. Il se situait dans le sud du Mexique actuel et empiétait sur le Guatemala, le Belize et le Honduras dans l'Amérique latine. À l'époque, cette zone était nommée la péninsule du Yucatan. Il a été énormément étudié durant ces derniers siècles et à juste raison : les scientifiques se sont penchés sur le cas des Mayas pour plusieurs raisons :

  • Leurs avancées dans le domaine de la sculpture/architecture (les fameuses pyramides à degrés se situant au centre des cité ou encore les cités elles-mêmes dont on peut aujourd’hui visiter les incroyables ruines)
  • Leur incroyable connaissance des techniques d’art (de la sculpture au mozaique, les mayas ont élaboré de nombreuses façons d’exprimer leurs idées)
  • Leurs grandes croyances (notamment celle sur l’arbre de vie ou sur les nombreuses divinités)
  • Leur fondement de l’écriture postmoderne (tout un système d’écriture élaboré ayant même de l’avance sur l’Europe à différents niveaux)
  • Leur autosuffisance en termes de nutrition notamment (l’agriculture, la chasse et autre)
  • Leurs avancées dans les sciences (astronomie, géométrie ou mathématiques par exemple)

Effectivement, ce peuple semble très intéressant, étudions un instant les croyances de ce dernier.

 

Les croyances de ce peuple

À l’heure actuelle, nous ne connaissons pas exactement les tenants et aboutissants exact de ce que croyait ou ne croyait pas le peuple Maya.

Pour commencer, dans leurs croyances, l’univers est subdivisé en 3 parties distinctes :

  • Le Ciel (encore divisé en 13 zones appelées strates ; aussi, le ciel est soutenu par 4 divinités très musclées qui supportent le ciel à ses 4 angles ou encore dans certaines croyances, ce serait non pas des divinités, mais 4 grands arbres mondes ; le ciel correspondait au paradis, les humains y allaient après leurs vies afin de vivre paisiblement)
  • La Terre (elle était complètement carré et surtout plate à sa surface ; chaque direction (nord, sud, est, ouest) avait une couleur associée (respectivement : blanc, jaune, rouge, noir), les montagnes étaient vénérées)
  • Le monde extérieur (qui est composé de tout ce qui n’appartient pas à la Terre et au Ciel)

Dans la Terre, il existe 9 royaumes ou niveaux ou maisons dit(e)s souterrain(e)s ; chacun(e) a une utilité(e) et un sens bien précis. Au -9, dernier niveau souterrain, se trouve les enfers et sont seigneur, le seigneur Ah Puch et sa femme la déesse des suicides nommée Ixtab.

Il existe encore de nombreuses divinités comme le dieu de la mort Ah Puch, le dieu de la fertilité et de l’agriculture Ghanan, le dieu de la pluie Chicchan, le dieu du Soleil K’inich Ajaw ou encore le dieu créateur Qaholom.

 

Les arbres dans la culture Maya

Pyramides maya au Mexique

Ils ont, dans les croyances de cette civilisation, une place particulière pour la nature et pour ce motif en particulier. Selon eux, ce motif soutient tout le ciel à lui seul et par conséquent, beaucoup d’espèce sont, aujourd’hui encore, vénérées ; en voici quelques-uns : 

  • Le Ceiba (caractérisé par son tronc épineux et son imposante carrure, environ de 30 à 70 mètre)
  • Le Selva Lacandona (très long et au profil massif, environ 15 mètres)
  • Le Kapokier (extrêmement massif, ayant les racines en partie à l’extérieur et les branches partant dans toutes les directions, environ 30 à 70 mètres)
  • Le palo Santo (utilisé principalement en tant qu’encens, il est plus petit que les autres, mais tout autant imposant, environ 18 mètres, avec de fines branches partant dans tous les sens)

 

La représentation de l’arbre de vie pour les mayas

L’art autour de cette figure est très développé ; des mosaïques, des sculptures, des gravures ont été retrouvés avec le fameux motif dessus. Le plus souvent les traits sont simplifiés, caricaturés, géométriques. Le tronc est la plupart du temps complètement droit et les branches sont en “zig-zag” tantôt vers le haut tantôt vers le bas, mais jamais en diagonal. Et idem pour les racines ; comme dans la représentation européenne, les branches et les racines se rejoignent à droite et à gauche pour former un cercle.

D'autres représentations sont bien plus précises, avec plus de détails, représentant le soutien du ciel des 4 troncs aux 4 coins du ciel ou encore d’autres représentations montrant le cycle de la vie par le biais de cette figure caractéristique de la nature.

Peinture arbre de vie Maya

 

La signification du symbole pour ce peuple

L’arbre de vie de par ses représentations géométriques et de par les croyances exceptionnelles des Maya possède différentes significations :

  • L’harmonie (présenté par le cercle formé par les branches et les racines signifiant une harmonie parfaite comme le cercle parfait)
  • La force et l'énergie (provenant de la représentation massive du tronc notamment)
  • Les divinités (comme beaucoup d’autre motif, ce dernier peut représenter de nombreuse divinités)
  • La fertilité et l’éternité (provenant principalement du cycle éternel de la nature, entre naissance et mort)

 

Pour finir 

La place bien particulière de l’arbre de vie dans la culture Maya confère à ce motif des dimensions mystiques, complètement uniques et spéciales. Le tout dans un environnement très superstitieux et divin.

← Article précédent Article suivant →

{% include 'toto' %}